Comment l’entreprise Boivin Évolution devrait révolutionner la collecte des matières résiduelles avec l’aide de Technoclimat

Fondée en 2017, Boivin Évolution se spécialise dans le design et la fabrication de bennes 100 % électriques pour la collecte des matières résiduelles. L’entreprise s’est donné pour mission de réduire l’empreinte environnementale de ces véhicules, que ce soit par une diminution de l’utilisation du carburant, par la réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) ou par l’élimination de déversements hydrauliques.

La petite histoire d’une idée révolutionnaire

Fort d’une riche expérience dans le domaine, le président-fondateur, M. Claude Boivin, a constaté il y a quatre ans, lors d’une exposition sur les véhicules électriques, un besoin en matière d’équipement pour les châssis électriques supportant des bennes hydrauliques, comme celles utilisées pour la collecte des matières résiduelles. En effet, les fabricants de châssis électriques utilisaient une très grosse batterie pour fournir l’énergie requise par les bennes hydrauliques qui ne pouvaient fonctionner que quatre heures par jour en raison du manque d’autonomie. De là lui est venu à l’idée de créer des bennes 100 % électriques dans lesquelles chaque fonction a son propre moteur électrique.

Très rapidement, ce concept devrait s’imposer comme un incontournable dans l’industrie. « Nos ingénieurs ont d’abord fait des comparaisons de consommation d’énergie entre une benne traditionnelle fonctionnant avec une pompe hydraulique entraînée par un moteur électrique et notre concept dans lequel de plus petits moteurs sont utilisés pour chacune des fonctions lors de la collecte. C’est de cette façon que nous en sommes arrivés à obtenir une consommation d’énergie cinq fois moindre. »

Pour concrétiser ce projet d’envergure et créer cette nouvelle technologie, l’entreprise s’est tournée vers le programme Technoclimat. « Le programme nous a aidé à développer nos technologies pour l’électrification de notre benne de collecte de matières résiduelles, puis de fabriquer des unités afin de démontrer aux différents clients potentiels que le produit pouvait être efficace et rentable. »

Il ajoute : « Sans cette aide financière, nous n’aurions pu entreprendre le projet. Nous avons senti que les intervenants comprenaient notre projet et étaient intéressés par celui-ci. Ils n’ont pas hésité à nous aider pour compléter la rédaction des rapports, et les versements de l’aide financière ont été faits rapidement. »

Une benne 100% électrique de Boivin Évolution.

L’avenir de l’industrie est vert

Pour Boivin Évolution, le constat est clair : il importe de réduire l’impact environnemental sans négliger l’efficacité. Ainsi, lors de sa démonstration, l’entreprise a constaté que non seulement elle apportait une solution concrète sur le marché pour encourager la réduction des émissions de GES des entreprises, mais qu’elle répondait également à un besoin de l’industrie en ce qui a trait à la consommation énergétique et au transport de plus grandes charges utiles.

Mises à l’essai sur des châssis au diesel au départ, les bennes électriques permettaient déjà 30 % d’économie sur la consommation de carburant, générant ainsi des économies de plus de 100 $ par jour chez les entreprises de gestion des collectes des matières résiduelles. Lorsque les bennes sont assemblées sur des châssis entièrement électriques, elles offrent une plus grande capacité de chargement, ce qui en fait une solution avantageuse tant sur le plan de l’efficacité énergétique que de celui de l’empreinte carbone.

« Nos démonstrations et essais ont révélé que nous pouvons diminuer les émissions de GES annuelles de 41 tonnes par véhicule grâce à l’utilisation de notre benne 100 % électrique », indique M. Boivin.

Un exemple de succès pour les entreprises québécoises

Grâce à l’ingéniosité d’une équipe passionnée ainsi qu’à l’aide financière et à l’accompagnement offerts par le programme Technoclimat, Boivin Évolution devrait devenir un chef de file dans l’industrie avec sa technologie novatrice et très concurrentielle par rapport à l’offre des autres équipementiers. Par ailleurs, la nature écoresponsable du produit attire les nouveaux clients : « L’annonce de notre benne 100 % électrique suscite énormément d’intérêt partout en Amérique du Nord, entre autres au Québec, en Colombie-Britannique, au Texas et en Floride », indique M. Boivin.

Fier du succès obtenu au fil des ans, M. Boivin est un entrepreneur innovant et visionnaire et qui peut compter sur une bonne équipe. Et les projets, ce n’est pas cela qui manque chez Boivin Évolution. L’intérêt est fort et le carnet de commandes de l’entreprise se remplit bien. Boivin Évolution travaille également à poursuivre sa percée des marchés importants en Amérique du Nord (Québec, Canada et États-Unis) et même éventuellement en France. Dans les prochaines années, l’entreprise souhaite électrifier d’autres types de bennes de collecte, telles les bennes à chargement arrière et à chargement frontal pour la clientèle commerciale. Ce n’est donc que le début de son innovation technologique.

L’innovation technologique au service de la transition énergétique, c’est une formule gagnante pour l’avenir des entreprises d’ici et un fleuron pour l’économie verte du Québec. D’une entreprise émergente souhaitant faire la démonstration d’une innovation à une entreprise reconnue qui commercialise ses produits dans des marchés importants, Boivin Évolution, il va sans dire, est bien positionnée dans le créneau de l’électrification des véhicules de collecte. L’équipe de Technoclimat est très fière d’avoir pu accompagner l’entreprise dans la démonstration et la commercialisation de ses bennes automatisées 100 % électriques.

M. Claude Boivin, à droite sur la photographie, en compagnie d'un client lors d'un salon commercial à Toronto.

Share this page

 

© Gouvernement du Québec, 2008-2022