Eau chaude

Réparez vos robinets qui fuient

Une goutte d’eau chaude qui fuit du robinet chaque seconde pendant un mois, ce sont 800 litres d’eau chaude qui n’ont servi à rien. C’est l’équivalent de 4 baignoires!

Si vous décelez une fuite, d’un robinet ou de votre toilette, vous pouvez peut être remédier vous même à la situation en remplaçant le joint d’étanchéité fautif. Vous pouvez aussi faire venir un plombier ou demander au gestionnaire d’immeuble de s’occuper de faire effectuer la réparation. Profitez-en pour y installer un aérateur qui en réduira le débit.

Évitez d’utiliser l’eau chaude si l’eau froide peut faire le travail, car chaque fois que vous ouvrez le robinet d’eau chaude, c’est un litre ou plus d’eau qui a été chauffée qui est gaspillée. Par exemple, il n’est pas nécessaire de rincer la vaisselle à l’eau chaude, ni de laisser couler l’eau chaude en continu pendant que vous vous savonnez ou que vous vous rasez. 

Il est conseillé d’isoler le premier mètre des conduits d’eau chaude et d’eau froide à partir du chauffe eau. La température de votre chauffe eau électrique devrait être ajustée à 60 °C.

Choisissez des robinets à débit réduit

Des produits très performants sont disponibles sur le marché, par exemple, ceux homologués WaterSense®. Ces derniers assurent un débit d’eau maximal de 5,7 litres par minute, tout en étant aussi efficaces que les robinets courants. Ils réduiront jusqu’à 40 % de votre consommation d’eau par rapport aux produits traditionnels, sans que votre confort soit compromis. Ainsi, non seulement vous utilisez moins d’eau, mais aussi, vous diminuez votre consommation d’électricité liée au chauffage de l’eau. Cela représente des dizaines de milliers de litres d’eau économisés chaque année!

Procurez-vous une trousse de produits économiseurs d’eau

Sur le site d’Hydro-Québec, il est possible de vous procurer une trousse de produits économiseurs d’eau et d’énergie à faible coût, incluant une pomme de douche à débit réduit et des aérateurs de robinets. Lien vers la trousse.

Vérifiez si votre municipalité participe à ce programme : vous pourriez obtenir un rabais additionnel. Selon Hydro-Québec, vous pourriez économiser des milliers de litres d’eau chaque année* en installant des produits économiseurs d’eau.

Nombre de personnes par ménageÉconomies d’eau en litreÉquivalent en bouteilles grand format de 22,7 litres (5 gallons)Économies en argent
221 56495051 $
443 8041 930100 $
663 3422 790148 $

*Les économies et la consommation d’eau et d’énergie varient selon les caractéristiques de l’installation et les besoins du ménage. Bases du calcul : prix de l’énergie électrique de 7,58 ¢/kWh, débit de référence de 9,5 l/min pour la pomme de douche et de 8,3 l/min pour les aérateurs, une douche de 8 min par personne par jour et d'autres facteurs.

Quelques chiffres... qui font réfléchir!

Consommation d'eauActivité
25 litres d'eau 5 minutes de vaisselle sous le robinet
10 à 20 litres d'eau un cycle de lavage avec un lave-vaisselle 
75 à 150 litres d'eau un bain
35 litres d'eauune douche de 6 minutes avec un pommeau à faible débit
70 à 90 litres d'eauun lavage dans une laveuse à chargement frontal
150 litres d'eauun lavage dans une laveuse à chargement par le haut
800 litres d'eau, soit l'équivalent de quatre baignoiresune goutte qui fuit d'un robinet chaque seconde pendant un mois 

Choisissez une laveuse à chargement frontal

Les laveuses à chargement frontal fonctionnent avec de 70 à 90 litres d’eau par brassée. Les laveuses à chargement par le dessus en demandent en moyenne le double, soit 150 litres par brassée. Si vous devez changer votre laveuse, choisissez un modèle à chargement frontal certifié ENERGY STAR®.

Prenez également l’habitude de laver et de rincer vos vêtements à l’eau froide : un cycle de lavage à l’eau froide avec une laveuse à chargement frontal économise environ 50 litres d’eau chaude.

Adoptez de bonnes habitudes!

Préférez la douche au bain

Prendre son bain requiert de 75 à 150 litres d’eau. Une douche de 6 minutes avec un pommeau à faible débit n’utilise que 35 litres d’eau.

Certains pommeaux de douche laissent couler jusqu’à 14 litres d’eau à la minute, alors que d’autres sont limités à 9,5 litres ou même à 5,7 litres à la minute. Ils permettent donc de diminuer facilement de moitié votre consommation d’eau. 

Lavez votre vaisselle sans gaspillage

Laver la vaisselle pendant cinq minutes sous le robinet utilise 25 litres d’eau, alors qu’un cycle de lavage avec un lave-vaisselle nécessite en moyenne 13 litres d’eau.

Si vous lavez votre vaisselle à la main, ne laissez pas couler l’eau continuellement. Choisissez plutôt de remplir une petite cuvette ou le fond de l’évier avec de l’eau.

Si vous utilisez un lave-vaisselle, remplissez-le à pleine capacité chaque fois et évitez de trop rincer la vaisselle avant de la placer dans la machine!

Un lave-vaisselle ENERGY STAR® peut également vous aider à diminuer votre consommation d’eau chaude. Un lave-vaisselle peu économiseur d'eau peut utiliser jusqu'à 20 litres d'eau par cycle de lavage.

Chauffe-eau solaire

Rendement attendu

Au Québec, on estime qu’un chauffe-eau solaire domestique peut fournir annuellement jusqu’à 40 % de l’énergie requise pour répondre aux besoins en eau chaude d’une famille.

Selon les mesures effectuées lors du projet pilote sur les chauffe-eau solaires domestiques de l'Agence de l’efficacité énergétique (AEE), un chauffe-eau solaire devrait permettre d’économiser annuellement 7,7 kWh par litre d’eau chaude consommé quotidiennement.

Les ménages québécois utilisent en moyenne 186 litres d’eau chaude par jour. L’utilisation d’un chauffe-eau solaire domestique pourrait donc permettre des économies annuelles de 1 432 kWh, soit 107 $ par année au tarif actuel de l’électricité.

Comment fonctionne un chauffe-eau solaire thermique

Des capteurs solaires sont installés sur le toit d'une résidence et absorbent l’énergie des rayons du soleil. Ils convertissent cette énergie en chaleur. La chaleur est ensuite utilisée par le système pour chauffer l’eau entreposée dans le réservoir d’eau chaude et destinée à un usage domestique.

Regardez l'animation ci-dessous pour en savoir davantage.

    Un chauffe-eau solaire thermique est composé de quatre éléments :

    Les capteurs solaires

    Les capteurs solaires ou panneaux solaires sont généralement installés sur le toit d’une habitation, avec une orientation plein sud. Ils peuvent aussi être installés sur un mur ou sur un trépied planté dans le sol.

    On estime que pour une famille de trois personnes, les besoins en eau chaude peuvent être comblés par deux capteurs solaires d’environ 3 m2 (32 pi2) de surface chacun.

    Le nombre exact de capteurs solaires requis dépend du type de système sélectionné, de la consommation en eau chaude des occupants de la maison et de la disposition des capteurs par rapport au soleil.

    Un capteur solaire convertit l’énergie du soleil en chaleur.

    L’échangeur de chaleur et la tuyauterie isolée

    Le fluide caloporteur qui circule dans le capteur solaire capte la chaleur et la transporte à travers la tuyauterie jusqu’au réservoir de stockage d’eau chaude.

    Le système d’échangeur de chaleur permet au fluide caloporteur de circuler dans des conduits (en circuit fermé) à l’intérieur du réservoir de stockage d’eau chaude. Progressivement, le fluide cède sa chaleur à l’eau domestique. Bien sûr ce transfert se réalise sans mélange ni contamination.

    Le fluide caloporteur refroidi remonte ensuite vers les capteurs solaires pour démarrer un nouveau cycle.

    Le fluide caloporteur circule généralement à l’aide d’une pompe électrique et d’un régulateur.

    Le réservoir de stockage d’eau chaude

    Le réservoir de stockage d’eau chaude est alimenté par de l’eau froide provenant de l'aqueduc à une température d'environ 7 ºC. Grâce à la chaleur fournie par le fluide caloporteur, l’eau domestique subit un préchauffage dans le réservoir de stockage.

    Le chauffe-eau solaire chauffe au maximum l’eau contenue dans le réservoir de stockage avant de la transférer dans le chauffe-eau existant adjacent. Ce n’est donc pas de l’eau froide qui alimente le chauffe-eau traditionnel, mais l’eau chaude du réservoir de stockage solaire.

    Le chauffe-eau traditionnel intervient comme système de chauffage d’appoint pour compléter, au besoin, le chauffage de l’eau jusqu’à la température d’utilisation (60 ºC). L’utilisation du chauffe-eau traditionnel variera selon le degré d’ensoleillement et les besoins en eau chaude des occupants.

    Un projet pilote d’installation de chauffe-eau solaires au Québec

    De juin 2009 à octobre 2010 s’est déroulé un projet pilote d’installation de chauffe-eau solaires dans le secteur résidentiel. Dans le cadre de ce projet pilote, une aide financière a été accordée aux propriétaires pour les inciter à installer un chauffe-eau solaire dans leur résidence afin d’économiser de l’énergie.

    Le projet pilote a permis l’installation de 70 chauffe-eau solaires. Ceux-ci ont été installés dans les régions de la Capitale-Nationale, de la Montérégie, de Montréal, de la Mauricie, de l’Estrie et de l’Outaouais.

    Durant un an, 23 de ces chauffe-eau ont fait l’objet de mesures systématiques afin de recueillir des données sur les chauffe-eau solaires dans des conditions réelles d’utilisation. Les systèmes mesurés ont permis d’économiser en moyenne 40 % de l’énergie requise pour les besoins en eau chaude de l’habitation. L’énergie solaire a donc permis une économie annuelle moyenne de 1 215 kWh par ménage.

    Vers le haut

    Le rapport technique final sur ce projet pilote est accessible pour consultation :

    Performance des chauffe-eau solaires solaire installés au Québec – Rapport final 
     

    Retour vers

    Partager cette page

     

    © Gouvernement du Québec, 2008-2019