15 février 2019

Événement | Conférence PaperWeek 2019 : la rencontre des meilleures pratiques

Rendez-vous par excellence pour l’industrie des pâtes et papiers et des produits forestiers du Canada, la conférence PaperWeek s’est déroulée du 4 au 7 février derniers à Montréal. Cette rencontre réunit chaque année un réseau d’exception composé d’experts du secteur. Au-delà du réseautage, PaperWeek est un lieu d’apprentissage où la communauté d’affaires des pâtes et papiers et des produits forestiers fait état de ses expériences et de ses meilleures pratiques, le tout dans le but d’améliorer son efficacité opérationnelle. C’est d’ailleurs sur le thème Venez vous mesurer aux meilleures pratiques que l’édition 2019 s’est tenue.

Les défis de l’industrie en transition énergétique

Le secteur industriel comporte son lot de défis en ce qui a trait à sa transition énergétique, comme l’indique le Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec. En effet, l’industrie occupe la deuxième position en termes d’émissions de gaz à effet de serre derrière le secteur des transports et utilise plus de 38 % de l’énergie totale consommée au Québec. La transition énergétique de ce secteur sera donc déterminante dans les prochaines années en vue du bilan énergétique du Québec en 2030. D’une part, les grandes industries auront besoin d’une optimisation de leurs procédés à l’aide de technologies de pointe, le tout pour continuer leur transition énergétique déjà bien entamée. D’autre part, les petites et moyennes industries (PMI) devront prioriser et améliorer leur productivité énergétique sans nuire à l’augmentation de leur capacité de production.

Transition énergétique Québec s’est engagée dans son plan directeur à accompagner les entreprises industrielles dans leur transition énergétique. Cette transition devra être un vecteur d’innovations qui apportera des solutions écoénergétiques performantes et abordables. Les procédés industriels et la gestion de l’énergie font d’ailleurs partie des priorités en matière d’innovation du plan directeur.

Panel sur les outils, services et programmes en gestion de l’énergie

Une rencontre comme celle de la conférence PaperWeek est un incontournable pour Transition énergétique Québec, car elle lui permet de s’adresser directement aux acteurs clés du domaine de l’industrie. C’est pourquoi Marc-André Tremblay, ingénieur en efficacité énergétique et chargé de programme pour , a participé au panel intitulé Outils, services et programmes de gestion de l'énergie pour les industries des pâtes et papiers le 5 février dernier. L’objectif de cette participation était notamment de faire connaître la société d’État et le plan directeur aux participants, mais également les programmes et services offerts par TEQ, lesquels peuvent répondre à leurs besoins, soit ÉcoPerformance, Biomasse forestière résiduelle et Technoclimat. Le sujet du management de l’énergie a également été abordé afin de mieux faire connaître l’offre de soutien de TEQ en lien avec la norme ISO 50 001.

Étaient également de la partie pour présenter leurs programmes, outils et services à la disposition des participants d’autres panélistes, notamment Luc beaudoin, ingénieur en expertise énergétique chez Hydro-Québec, et Éric Soucy, directeur du programme de R et D – Industrie chez Ressources naturelles Canada/CanmetÉNERGIE.

Les objectifs et les mesures du plan directeur

La participation de Transition énergétique Québec à cette conférence s’arrime avec la réalisation de la feuille de route du secteur de l’industrie du Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec. Elle vient plus précisément appuyer la réalisation des objectifs 2 et 3 de la feuille de route par la concrétisation de quatre mesures : 

Objectif 2/ Appuyer les entreprises industrielles dans la gestion de l’énergie et l’analyse de données. 

Mesure 33 — Rendre la certification ISO 50001 plus accessible au Québec.

Mesure 35 — Offrir un accompagnement personnalisé aux petites et moyennes industries (PMI). 

Objectif 3/ Maximiser les gains des entreprises industrielles en matière d’efficacité énergétique et leur utilisation des énergies renouvelables ou de celles qui émettent moins de GES.

Mesure 38 — Améliorer et garantir une aide financière à long terme, par l’intermédiaire, entre autres, du programme ÉcoPerformance.

Mesure 39 — Mettre en œuvre de grands projets industriels d’économie d’énergie et de conversion énergétique.

Liens utiles

Partager cette page

 

© Gouvernement du Québec, 2008-2019