25 avril 2019

ÉcoPerformance – Un programme qui répond aux besoins des entreprises

Cet article est le premier d’une série de quatre qui dresseront le portrait d’entreprises qui ont participé ou accompagné leurs clients dans des projets en efficacité et conversion énergétiques grâce au programme ÉcoPerformance de Transition énergétique Québec.

Un programme incontournable pour les projets en efficacité énergétique de l’entreprise Aéronergie

Administré par Transition énergétique Québec, le programme ÉcoPerformance joue un rôle décisif dans la réalisation de projets d’efficacité énergétique. Il répond en effet à plusieurs besoins des entreprises québécoises qui souhaitent réaliser de tels travaux, que ce soit en matière de soutien financier ou en réponse à leurs objectifs de développement durable et de réduction d’émissions de GES. Le président d’Aéronergie Carl Binette en témoigne pour sa clientèle.

« Écoperformance offre un soutien financier essentiel qui fait en sorte qu’un projet se réalise dès le départ. C’est l’élément déclencheur qui permet d’instaurer de nouvelles avenues en efficacité énergétique et d’élever les standards en termes de réduction des émissions de GES. »

L’approche très collaborative du programme permet également des ajustements en cours de route qui, en fin de compte, sont avantageux pour l’environnement, pour le client et pour TEQ.

L’efficacité énergétique au cœur d’une mission d’entreprise

C’est en 2006 que Carl Binette acquiert l’entreprise familiale, alors spécialisée dans la fabrication d’équipements de ventilation industrielle. Cette dernière conçoit des équipements d’efficacité énergétique depuis 1985, mais cette vocation ne représente qu’environ 10 % du chiffre d’affaires de la compagnie. En 2011, après la naissance de ses deux garçons, M. Binette décide de faire de l’efficacité énergétique le fer de lance de son entreprise.

« Seulement 10 % en efficacité énergétique, ce n’était pas assez. Il fallait faire quelque chose de différent et créer un impact pour laisser un monde meilleur à nos successeurs. »

C’est alors que l’entreprise Aéronergie voit le jour en septembre. Elle se spécialise dans la fabrication de récupérateurs de chaleur, de capteurs solaires, de rideaux d’air et d’autres produits visant l’économie d’énergie. Elle a pour mission de réduire la facture énergétique et les émissions de gaz à effet de serre (GES) des entreprises par l’entremise du traitement de l’air.

La création d’Aéronergie est une suite logique au développement de l’entreprise familiale, qui détient une expertise en efficacité énergétique depuis déjà plusieurs années. Aujourd’hui, ce domaine représente plus de 97 % de son chiffre d’affaires.

Soprema : un premier projet autonome en préchauffage de l’air

Les débuts d’Aéronergie sont marqués par le projet de l’entreprise manufacturière Soprema, qui se spécialise dans la fabrication de produits d’étanchéité, d’isolation, de végétalisation et d’insonorisation. Le projet consiste à intégrer un système de récupération de chaleur et de préchauffage de l’air dans la nouvelle usine de Soprema, consacrée à la production d’isolants en polyisocyanurate.

Photo : Stéphane Groleau

C’est ainsi qu’entre 2013 et 2014 le nouveau bâtiment de près de 250 000 pieds carrés est construit en bordure des autoroutes 20 et 55 à Drummondville. Le travail d’Aéronergie consiste alors à intégrer un système de récupération de chaleur de type RTO à la sortie de l’incinérateur. Ce type d’équipement est intégré dans les usines afin d’épurer l’air et d’éliminer les composés organiques volatils (COV) pour respecter les normes environnementales. La grande quantité d’énergie qui en est dégagée n’est normalement pas récupérée. Un mur solaire thermique d’une superficie de 4 000 pieds carrés est également ajouté afin d’augmenter la capacité de préchauffage de l’air du bâtiment.

Grâce à un agrandissement récent de 65 000 pieds carrés, qui contient l’ajout d’un mur solaire thermique de 1 500 pieds carrés, l’apport de préchauffage de l’air est passé de 90 000 pieds cubes par minute à 105 000 pieds cubes par minute. Les estimations initiales de 75 % à 80 % de récupération d’énergie se sont soldées par un résultat de 100 %, faisant ainsi de ce projet le premier entièrement autonome en préchauffage de l’air d’Aéronergie. Le soutien financier offert dans le cadre du programme ÉcoPerformance a évidemment grandement aidé à la réalisation de ce projet d’envergure en efficacité énergétique, en plus de réduire de façon importante les émissions fugitives des procédés et les gaz à effet de serre de l’entreprise.

Photo : Stéphane Groleau

La nouvelle usine de Soprema a obtenu une certification LEED Or, et le travail d’Aéronergie y a grandement contribué. Le bâtiment a également obtenu de multiples prix, notamment le Prix d’excellence en immobilier de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU), catégorie industriel, et le Prix d’excellence de la construction en acier (ICCA), catégorie Bâtiment vert.

Quelques conseils pour les requérants

M. Binette a quelques recommandations à faire aux entreprises qui prévoient effectuer un projet d’efficacité énergétique dans leur bâtiment. Premièrement, il est important de commencer les démarches de demande d’aide financière de 6 à 12 mois avant le début des travaux. Ce délai permet l’acheminement de la demande, l’analyse du dossier et l’approbation de la demande par TEQ. Par ailleurs, M. Binette recommande de prévoir la réalisation des travaux au printemps et à l’été plutôt que pendant l’automne et l’hiver.

Liens utiles

Quelques articles sur le projet de l’usine Soprema

Partager cette page

 

© Gouvernement du Québec, 2008-2019