La gestion de l’énergie selon la norme ISO 50001 : un incontournable pour l’atteinte des cibles du plan de développement durable chez Cascades

Avec son nouveau plan de développement durable dévoilé en juin dernier, Cascades a de grandes ambitions en matière de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour les réaliser, l’entreprise a déjà ciblé de nombreux projets qui seront exécutés au cours des prochaines années.

C’est dans cette perspective que Cascades a entrepris une démarche pour obtenir, à son usine de papier tissu de Candiac, la certification ISO 50001 pour un projet pilote de gestion de l’énergie. Cette norme, qui est le fruit d’une collaboration entre 61 pays, vise l’amélioration de la performance énergétique d’une organisation. Selon l’Agence internationale de l'énergie, cette norme pourrait avoir une incidence sur 60 % de la demande d’énergie mondiale.

Les nombreux avantages d’un système de gestion de l’énergie

L’implantation de cette norme à Candiac a été une véritable réussite. Ce projet permet en effet à Cascades de se positionner de façon avantageuse par rapport aux fluctuations des coûts énergétiques et de maintenir un taux de profitabilité très compétitif.

« La certification nous permet de suivre rigoureusement la performance énergétique et d’adresser les écarts dans le but ultime d’atteindre les cibles de réduction fixées. Le virage vers le système de gestion de l’énergie permet de passer à un autre niveau en mettant en place les processus et procédures pour mieux suivre les indicateurs de performance », indique Jonathan Morissette, directeur d’usine de Cascades Groupe Tissu – Candiac.

Selon Étienne Fobasso, superviseur technique sénior – Soutien opérations de l’équipe énergie, « nos initiatives en transition énergétique nous permettent de nous positionner de façon concurrentielle face à nos compétiteurs. Elles démontrent que nous sommes une organisation soucieuse de son impact, toujours prête à en faire plus pour réduire son empreinte environnementale de même que celle de ses clients. Ces efforts attirent également les investisseurs, de plus en plus nombreux à accorder de l’importance à la performance ESG des organisations, incluant leur plan de contingence dans la lutte contre les changements climatiques ».

M. Morissette ajoute : « Ça nous permet également de faire preuve de transparence dans nos relations avec les clients de plus en plus soucieux de connaître notre empreinte environnementale et celle des produits que nous leur fournissons par le fait même. »

Le suivi de la performance des équipements est la clé de la réussite en gestion de l'énergie.

Un soutien adapté pour les projets en transition et en efficacité énergétiques

Pour parvenir à mettre en place son système de gestion de l’énergie, l’entreprise a pu compter sur le soutien financier du gouvernement du Québec et sur l’expertise du Bureau de normalisation du Québec. « Au-delà du contrôle accru, la certification ISO 50001 nous permet de bénéficier d'une aide financière supplémentaire de 10 $/tonne de CO2 réduit par l'entremise du programme ÉcoPerformance. Un incitatif notable qui améliore le retour sur investissement », souligne Jonathan Morissette. L’entreprise a d’ailleurs implanté de nombreux autres projets afin de réduire ses émissions de GES grâce à l’aide financière de ce programme, qui offre du soutien pour plusieurs autres types de projets liés à la consommation et à la production d’énergie, de même qu’à l’amélioration des procédés.

L’équipe de Cascades note que la version récente de la norme ISO 50001 est plus adaptée aux industries manufacturières, un net avantage pour son domaine d’activité. « Le personnel du Bureau de normalisation du Québec a l’expertise et comprend bien les enjeux de notre secteur d’activité, un atout, pour des discussions constructives et stimulantes dans l’objectif d’obtenir un système complètement fonctionnel. » L’équipe conseille également, aux entreprises désireuses d’entreprendre une démarche de certification ISO 500001, d’avoir mis en place, au préalable, un système de gestion informatisé (SIGE) et obtenu un engagement fort de la haute direction; deux éléments qui ont considérablement aidé Cascades à obtenir la certification.

L’efficacité énergétique au cœur de la culture d’entreprise

Ce succès n’aurait évidemment pas été possible sans l’engagement indéfectible des employés qui ont été à l’origine de plusieurs initiatives porteuses. « Les employés font partie de la solution, car ils ont les deux mains sur le volant et peuvent faire toute la différence. C’est pour cette raison qu’ils sont mis à contribution de l’idéation à la réalisation », explique M. Fobasso. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, cette importance accordée aux employés et à leurs idées contribue à la rétention et au sentiment de fierté à l’interne.

La réussite des projets en gestion de l’énergie nécessite la collaboration et l’engagement des employés.

Jonathan Morissette et Étienne Fobasso ont conclu en soulignant la vision dont ont fait preuve les fondateurs de Cascades en dotant l’entreprise d’une expertise en matière d’efficacité énergétique en 1997. La consommation d’énergie étant un intrant important pour les activités de l’entreprise, ce groupe aura permis de réaliser plusieurs projets d’envergure au fil des années pour améliorer l’efficacité énergétique de l’organisation. Parmi les projets majeurs récents, soulignons celui de l’ajout d’une chaudière électrique de 18 MW installée à l’usine de carton-caisse à Cabano qui réduit considérablement la consommation de mazout et, par le fait même, les émissions de gaz à effet de serre de Cascades.

Avec son nouveau plan de développement durable, Cascades a de grandes ambitions pour réduire ses gaz à effet de serre. L’entreprise pourra continuer de compter sur le soutien financier et l’accompagnement offerts par le programme ÉcoPerformance pour les nombreux projets qu’elle a dans sa mire au cours des prochaines années.

Partager cette page

 

© Gouvernement du Québec, 2008-2022